top of page

“C’est quoi l’émail?…”




“Il s’agit comme vous le voyez, Mesdames et Messieurs, d’un compartiment de la chimie qui réclame une vigilance soutenue, un œil exercé et une longue pratique”

Louis Emile Millenet, émailleur genevois et fabriquant d’émail jusqu’en 1958


L’émail est un type spécial de verre, formulé pour être appliqué sur du métal. L’émail est composé principalement de silice (le vitrifiant), de fondants (soude, borax, potasse,…) , de plomb (pour le brillant) et d’oxydes métalliques (ce sont eux qui donnent les différentes couleurs aux émaux).


L’émail se fabrique dans des usines très spécialisées et rares.


On trouve des émaux :

- Opaques : qui ne laissent pas passer la lumière, cachant la surface métallique

- Transparents : translucides, on voit à travers

- Opalescents : translucides aux couleurs irisées, tonalités laiteuses, rappelant l’opale

L’émail est fabriqué par des usines spécialisées. Les composants de l’émail sont chauffés pendant 8 jours à l’intérieur de four aux alentours de 1400 °. Cette matière première ainsi créée s’appelle la fritte d’émail (ou fondant). On ajoute ensuite à ce premier émail les différents composants colorants. Ce mélange va être chauffé à son tour pendant 14 heures. On obtient alors une masse pâteuse (en fusion). On extrait cette masse du four à l’aide de grandes louches et on la verse sur des tables métalliques où on la laisse refroidir lentement jusqu’à sa solidification. Le résultat est un bloc circulaire et plat appelé galette.

Lorsque l’on souhaite se procurer de l’émail, certaines entreprises en proposent sous différentes formes : des morceaux de galettes d’émail (les galettes sont cassées en morceaux grossiers), des grains d’émail (les morceaux sont concassés en petits morceaux de plusieurs millimètres) ou encore de l’émail sous forme de poudre (« comme du sucre », les grains se mesurent en microns)

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page